L’Observatoire lance une enquête sur la parité : la prise de responsabilités et la participation dans les médias lycéens

L’Observatoire des pratiques de presse lycéenne, un collectif composé d’une trentaine d’organisations issues de la communauté scolaire ainsi que d’associations concernées par les questions liées aux journaux lycéens, est à la fois un lieu de réflexion, de production de ressources et de médiation auquel les journalistes jeunes peuvent faire appel. Il se réunit régulièrement pour réfléchir sur des questions liées à la liberté de publication lycéenne.

Pourquoi une enquête ?

Dans le souci de mieux connaître la prise de responsabilité des lycéennes et lycéens dans leurs médias, l’Observatoire lance cette année une nouvelle enquête des pratiques de presse lycéenne.

En 15 ans, les pratiques de presse lycéenne ont évolué et l’enquête doit refléter ces changements. C’est pourquoi, cette année, l’enquête concerne les journaux papier, les journaux en ligne, les médias audiovisuels tels que les radios, webradios, podcasts, émissions de TV ou encore des webTV.

La diversité des organisations de l’Observatoire nous a amenés à élargir l’enquête. Toutes les formes de la presse lycéenne sont désormais représentées.

Comment participer ?

S’il existe un média dans votre lycée, vous avez jusqu’au 31 avril 2021 pour participer à cette enquête en cliquant sur le lien suivant : https://bit.ly/enquetemediaslyceens2021

Une seule réponse par rédaction est demandée, il n’est pas nécessaire que plusieurs membres d’une même rédaction répondent.

Evénement 25 mars – Proviseurs : comment favoriser la création de médias scolaires dans votre établissement ?

Dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias dans l’Ecole, l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne vous convie à son événement « Proviseurs : comment favoriser la création de médias scolaires dans votre établissement ? ».

Jeudi 25 mars de 17h30 à 19h00
En ligne sur Teams

Merci de vous inscrire via ce formulaire : cliquer pour s’inscrire

Programme                                             

Partie 1 (17h30-18h15) : Etat des lieux de la presse lycéenne, suivi de témoignages de la rédaction lycéenne du journal papier la Gazette Saucisse (Lanester, 56) en présence de lycéens membres de la rédaction, d’un enseignant accompagnateur

Partie 2 (18h15-19h30) : Conseils pratiques et échanges de ressources.
Interventions de lycéens membres du journal papier la Gazette saucisse (Lanester, 56) et d’un enseignant accompagnant Radio Marcel (Marseille, 13).

Cette webconférence est organisée par l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne, le CLEMI et l’association Jets d’encre. Elle sera animée par l’association Jets d’encre, ID-FO et le SNPDEN.

L’événement s’adresse aux proviseurs de lycées de l’enseignement public, de l’enseignement privé et de l’enseignement agricole. Il est aussi ouvert aux enseignants ainsi qu’aux équipes éducatives.

Communiqué – Hommage à Alain Weber

L’Observatoire des pratiques de presse lycéenne ainsi que l’association Jets d’encre apprennent avec une grande tristesse le décès d’Alain Weber. Avec l’avocat Me Alain Weber, la presse lycéenne perd un ami de longue date et un soutien indéfectible.

Dès 1988, Alain Weber participe en tant que représentant de la Ligue des Droits de l’Homme au collectif constitué par l’association CDIL qui fédère les journaux lycéens, au côté de Jacques Gonnet, le fondateur du CLEMI. En effet à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française et dans le prolongement de l’adoption par l’ONU de la Convention internationale des droits de l’enfant, le CDIL qui deviendra J.presse l’année suivante se lance dans la conquête de nouveaux droits : la reconnaissance et un statut pour les journaux lycéens.

Alain Weber a alors été le co-rédacteur de la Déclaration pour les droits de la presse jeune, texte fondateur rendue public lors de la Première Convention pour les droits de la presse jeune réunie à l’initiative de l’association J.presse lors du festival Scoop en stock 1989 à Poitiers.

L’année suivante dans le sillage du mouvement lycéen de 1990, le Ministère de l’Education nationale charge le CLEMI de réfléchir à un statut de la presse lycéenne.

Alain Weber devient tout naturellement conseil du CLEMI et J.presse. Il a aidé à la rédaction de la circulaire du ministère de l’Education nationale de 1991 qui a reconnu et défini le droit de publication des lycéens au sein de leurs établissements. Il participera ensuite à la réflexion portée par l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne qui débouchera sur une modification en 2002, de la circulaire sur le droit de publication des lycéens.

Novateurs, ces textes établissent le droit des lycéens à créer leur journal « sans autorisation, ni contrôle préalable » et le droit des élèves mineurs à assumer sous certaines conditions la responsabilité de publication de leurs journaux.

En 2013, Alain Weber est évidemment associé à la réflexion conjointe du CLEMI et Jets d’encre qui a pris le relais de J.presse pour élargir le droit de publication des lycéens aux productions médiatiques numériques de ces derniers en fort développement.

En 2017, l’activité de plaidoyer de Jets d’encre débouche sur une modification importante de la loi de 1881 sur la liberté de la presse : le droit de devenir directeur de publication est abaissé à 16 ans, tant pour les journaux imprimés que pour les médias numériques. Lorsque Jets d’encre et l’Observatoire s’engagent dans un nouveau projet de modification du droit de publication des lycéens intégrant cette avancée majeure, ils se tournent à nouveau vers Alain Weber pour les conseiller dans ces travaux.

Alain Weber fut également l’avocat de la rédaction de Ravaillac, journal d’élèves du lycée Henri IV de Paris lors du fameux procès de 2002 qui se conclut par un succès du journal confirmé sur le fond en appel.

Durant ce long compagnonnage, Alain Weber fit preuve de beaucoup d’exigence et de pédagogie mais aussi d’inventivité pour répondre avec intelligence aux exigences d’un champ nouveau : le droit de publication des lycéens, et face aux défis majeurs que représentent les mutations liées au développement du numérique. Il fut aussi un partenaire chaleureux et plein d’humour.

L’Observatoire des pratiques de presse lycéenne et l’association Jets d’encre adressent leurs sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à ses associés au sein du cabinet d’Henri Leclerc ainsi qu’aux membres de la Ligue des Droits de l’Homme dont il fut un inlassable militant.

Télécharger le communiqué

Marie, ancienne rédactrice du journal lycéen d’Henri IV, Ravaillac, nous a fait parvenir cet hommage à Alain Weber.

« En 2002, nous étions quelques-uns à avoir eu l’impertinence de parler de genre, de sexualité et de consentement dans un journal lycéen, dont notre proviseur en avait interdit la diffusion. Alain Weber, rencontré grâce à l’association J-Presse, nous a immédiatement proposé d’attaquer – bénévolement – cette décision en justice. Avec succès.

Pour nous, il incarnait la droiture, le courage, la générosité et une très grande gentillesse – au point de nous avoir fait l’honneur de complimenter poliment les étranges calamars au chorizo que nous lui avions servis lors d’un dîner organisé pour le remercier. Quand nous rencontrions une difficulté avec notre journal, il n’était pas rare que l’un de nous lance sur le ton de la plaisanterie : « On appelle Alain Weber ? », tant son nom sonnait à nos oreilles comme celui d’un
super-héros qu’on appelle à la rescousse dans une situation insoluble.

Nous admirions et saluons son engagement pour la défense de la liberté d’expression, y compris quand elle prenait des formes politiques, antiautoritaires et subversives – liberté qui est régulièrement, on le voit encore aujourd’hui, précisément mise en danger par les institutions qui prétendent la défendre. »

Découvrez en vidéo l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne

L’Observatoire des pratiques de presse lycéenne est un collectif de 30 organisations du monde éducatif et de la presse, qui se mobilise pour soutenir le développement de médias lycéens libres et responsables. Le collectif a été fondé en 1998 à l’initiative de la presse lycéenne mais quel est son rôle ? Quelles sont ses missions ? Qui le compose ?

Toutes les réponses à ces questions se trouvent dans cette nouvelle vidéo de présentation de l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne.

>> Pour en savoir plus sur l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne : téléchargez le flyer de présentation.

Quiz : Connaissez-vous le droit de publication lycéen ?

Ce quiz propose aux lycéens ainsi qu’à tous les acteurs de la communauté éducative  de tester leurs connaissances sur le droit de publication lycéen.

Il est composé de 21 questions portant sur la pratique du journalisme par les lycéens dans le cadre scolaire. Les solutions de ce questionnaire à choix multiples donnent des éléments de réponses qui s’appuient sur les textes réglementaires en vigueur, et qui renvoient vers les ressources existantes de l’Observatoire, pour ceux qui souhaiteraient approfondir certaines questions.

Faire le quiz !

Il est également disponible au format PDF, comme support pédagogique pour les enseignants qui souhaiteraient l’utiliser en classe (attention, les réponses y figurent !).

> Télécharger le quiz 

Actualités de la presse lycéenne – juillet 2020

L’Observatoire des pratiques de presse lycéenne est composé d’une trentaine d’organisations issues de la communauté scolaire, de syndicats de journalistes ainsi que d’associations d’éducation populaire, de défense des Droits de l’Homme ou de la liberté de la presse concernées par les questions liées aux journaux lycéens.

Retrouvez les actualités de la presse lycéenne de cette fin d’année scolaire :

Concours Kaléïdo’Scoop 2020
L’association Jets d’encre a organisé, en 2020, la 7ème édition du concours national de la presse jeune intitulé Kaléïdo’Scoop.
Vous trouverez dans cet article la remise des prix en ligne ainsi que le palmarès.

Médiatiks 2020
Malgré le confinement Médiatiks, le concours de médias scolaires du CLEMI a enregistré la participation de 839 médias scolaires !
Voici le palmarès complet de cette édition avec ses 62 finalistes. A chaque fois, un lien vous permet de découvrir le média (journaux ou sites, radio, vidéo, reportage photo)
> La composition du jury 
> Le détail des chiffres de participation 

Chroniques des médias scolaires

Les deux dernières chroniques sont susceptibles de vous intéresser :
> Hors-série spécial confinement 
> Numéro 9 : Le monde d’après

Les trois syndicats représentatifs des journalistes professionnels rejoignent l’Observatoire !

Les trois syndicats représentatifs des journalistes ; la CFDT Journalistes, le SNJ & le SNJ-CGT ; ont décidé de rejoindre l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne, collectif de 26 organisations du monde éducatif et de la presse, qui se mobilisent pour soutenir le développement de médias lycéens libres et responsables.

L’arrivée de ces organisations de journalistes va permettre de renforcer l’expertise de L’Observatoire ainsi que son audience pour accompagner les élèves et les enseignants qui réalisent des médias lycéens. Ces projets contribuent au dynamisme et la qualité de la vie lycéenne au sein des établissements. Ils présentent autant de riches expériences de citoyenneté et d’éducation aux médias et à l’information.

Educateurs et journalistes sont en effet convaincus de l’importance de la pratique du média lycéen par un maximum d’élèves pour développer l’esprit critique des jeunes et ainsi mieux contrer toutes les manipulations de l’information.

C’est en s’associant que nous allons réussir à faire vivre l’éducation aux médias et à l’information partout !

©Agnès Pain/CLEMI

©Agnès Pain/CLEMI

Lisez l’enquête de l’Observatoire sur la presse lycéenne en 2017

La voici enfin, l’enquête de l’Observatoire dans son intégralité !

Cet état des lieux de la presse lycéenne en 2017 a été réalisé sur une base de 150 rédactions issues d’établissements publics. Il montre l’ampleur et l’intérêt (civique, pédagogique…) des initiatives de presse portées par les lycéennes et les lycéens, mais aussi les dangers qui menacent trop souvent la liberté d’expression, jusque dans les lycées : censure, autocensure…

La presse lycéenne se porte bien et elle ne demande qu’à aller encore mieux ! Si, comme l’Observatoire, vous trouvez qu’il faudrait encourager les lycéennes et les lycéens à être leurs propres responsables de publication, si vous pensez que créer un journal est une expérience citoyenne enrichissante, si vous êtes pour que le débat se crée, en toute connaissance de l’étendue de la liberté d’expression, dans les lycées publics, alors parlez de l’enquête, relayez-là, partagez-là !