Les trois syndicats représentatifs des journalistes professionnels rejoignent l’Observatoire !

Les trois syndicats représentatifs des journalistes ; la CFDT Journalistes, le SNJ & le SNJ-CGT ; ont décidé de rejoindre l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne, collectif de 26 organisations du monde éducatif et de la presse, qui se mobilisent pour soutenir le développement de médias lycéens libres et responsables.

L’arrivée de ces organisations de journalistes va permettre de renforcer l’expertise de L’Observatoire ainsi que son audience pour accompagner les élèves et les enseignants qui réalisent des médias lycéens. Ces projets contribuent au dynamisme et la qualité de la vie lycéenne au sein des établissements. Ils présentent autant de riches expériences de citoyenneté et d’éducation aux médias et à l’information.

Educateurs et journalistes sont en effet convaincus de l’importance de la pratique du média lycéen par un maximum d’élèves pour développer l’esprit critique des jeunes et ainsi mieux contrer toutes les manipulations de l’information.

C’est en s’associant que nous allons réussir à faire vivre l’éducation aux médias et à l’information partout !

©Agnès Pain/CLEMI

©Agnès Pain/CLEMI

Lisez l’enquête de l’Observatoire sur la presse lycéenne en 2017

La voici enfin, l’enquête de l’Observatoire dans son intégralité !

Cet état des lieux de la presse lycéenne en 2017 a été réalisé sur une base de 150 rédactions issues d’établissements publics. Il montre l’ampleur et l’intérêt (civique, pédagogique…) des initiatives de presse portées par les lycéennes et les lycéens, mais aussi les dangers qui menacent trop souvent la liberté d’expression, jusque dans les lycées : censure, autocensure…

La presse lycéenne se porte bien et elle ne demande qu’à aller encore mieux ! Si, comme l’Observatoire, vous trouvez qu’il faudrait encourager les lycéennes et les lycéens à être leurs propres responsables de publication, si vous pensez que créer un journal est une expérience citoyenne enrichissante, si vous êtes pour que le débat se crée, en toute connaissance de l’étendue de la liberté d’expression, dans les lycées publics, alors parlez de l’enquête, relayez-là, partagez-là !